Présentation

Histoire

Les débuts

Les années 50

Les années fastes

Le Village

Les années de crise

L'indépendance

Le 21e siècle

Technique

Créateurs d'hier

Créateurs d'aujourd'hui

Glossaire
Accueil > Entreprise > Histoire > Le Village

Le coup de chance du Village

 

Dans les années 1980, les Arts de la Table amorcent un net déclin. À Pornic, ce domaine représente encore 50% de la production, malgré la concurrence de l'étranger et notamment de l'Espagne et du Portugal.

 

Le décor Village, un succès fulgurant dans les années 80. Outre son style naïf et ses nuances pastel en vogue à l'époque, une affiche électorale aurait, en 1981, contribué à sa bonne fortune... la force tranquille.
Le décor Village, un succès fulgurant dans les années 80. Outre son style naïf et ses nuances pastel en vogue à l'époque, une affiche électorale aurait, en 1981, contribué à sa bonne fortune... la force tranquille.
Quant à la mode, elle est au rupestre, aux décors sobres et naïfs en nuances pastel et le peint main (l'atout majeur de Pornic depuis toujours) ne fait plus recette.

 

Dans ce morne paysage surgit un véritable coup de chance, qui avait été ébauché par Bernard Serraz juste avant son départ à la retraite : le décor Village.

 

Prévu pour être peint main, le croquis est repris au vaporisateur avec des rehauts en vert et rose tendres, conformément au goût du jour. Il était alors audacieux d'orner un plat d'un petit village campagnard ; à sa présentation au salon de janvier 1982, son succès est immédiat. À la différence des autres décors qui ne survivent généralement que deux ans, Village perdurera cinq ans et se vendra à plus d'un million d'exemplaires.