Présentation

Histoire

Technique

L'émail

L'émaillage

La reproduction

Les bases de la décoration

Autres techniques

Les complices

Créateurs d'hier

Créateurs d'aujourd'hui

Glossaire
Accueil > Entreprise > Technique > L'émaillage

L'émaillage


L'atelier de décoration, cœur et âme de la faïencerie, est d'apparence paisible mais pourtant d'une activité intense. Émailleuses et décoratrices sont concentrées sur leur travail qu'elles exécutent avec une agilité et une efficacité saisissantes.


La
La "promenade" de la dernière goutte d'émail
Vaporisation
Vaporisation

 


Les gestes de l'émailleuse sont minutieux, soignés et synchronisés.


Une trace, une poussière, une coulure contrarient la qualité et se traduisent par des défauts inacceptables après la cuisson.




 

 


 

Le grand huit

Le grand huit du bain d'émail
Le grand huit du bain d'émail

L'émaillage est réalisé par vaporisation, pour les pièces volumineuses, ou par trempage, technique la plus courante.


Un bain d'émail n'est pas une suspension stable. Aussi l'émailleuse prend elle soin de le brasser régulièrement en inculquant à une pagaie un généreux mouvement en forme de huit.



A manipuler avec des pincettes


A chaque objet sa pincette... dont les marques des trois doigts seront soigneusement retouchées à la main. Photo © Brigitte Bonnet
A chaque objet sa pincette... dont les marques des trois doigts seront soigneusement retouchées à la main. Photo © Brigitte Bonnet
Le biscuit est saisi avec une pincette adéquate pour ne pas casser l'objet, et au bon endroit pour ne pas entraver le futur passage du pinceau. D'un tour de main de l'endroit vers l'envers, la pièce est promptement plongée dans le bain, pour réapparaître protégée d'une couche uniforme mais fragile.


L'unique et dernière goutte d'émail sera promenée sur le pourtour, au doigt ou au pinceau, et les fines marques des pincettes seront effacées.